samedi 29 juin 2013

Revue de Presse: Le Journal de Saone et Loire, "Danse avec les Loups" expo à l'église de Cortiambles.


Givry Le loup vu par Christophe Meyer


le 29/06/2013 à 05:00 | EMMANUEL MÈRE 
 
L’œuvre de Christophe Meyer se détache ici dans une chapelle de l’église romane de Cortiambles.   Photo E. M. (CLP)
L’œuvre de Christophe Meyer se détache ici dans une chapelle de l’église romane de Cortiambles. Photo E. M. (CLP)

Pour la 4e année consécutive, le partenariat initié entre Art Image, A2C et l’Asdec aura accouché d’une exposition à l’église de Cortiambles, consacrée cette fois à l’artiste strasbourgeois Christophe Meyer.


Déjà vu sur Chalon, à la Sucrerie en 2001 et à la Chapelle du Carmel en 2009, pour « une œuvre apocalyptique où l’homme se transforme en animal », tel que l’a spécifié Maryvonne Binder (Art Image), Christophe Meyer propose ici une œuvre centrée sur le loup.
« Graphiquement, c’est une forme qui permet une grande liberté de trait et de travailler sur tous les supports », dit l’artiste. Dans le cas de l’église de Cortiambles, c’est la palette de bois qui sert de support créatif, sorte de négatif de l’œuvre. L’image stylisée d’un loup, sculptée à même le bois, est ensuite encrée au rouleau puis imprimée « en positif » sur de grandes toiles en coton. Se révèlent alors des images puissantes d’où la figure du loup émerge, imposante et mystérieuse. Profitant de la structure ouverture de l’église romane, les toiles, immenses étendards portant bannière de canidés, ondulent au gré du vent, telle une « slow motion », un cinéma primitif comme vue embryonnaire d’un univers où l’homme retourne à l’animal.
Pour clore l’inauguration, une performance sonore improvisée de Jean-Marc Weber, compositeur et professeur en musique électroacoustique au Conservatoire de Chalon, a fait résonner des ondes venues du tréfonds de l’homme, en parfait accord avec le sens de l’exposition.

Pratique Ouvert tous les dimanches jusqu’au 22 septembre, de 15 à 19 heures. Entrée libre. Info 03.85.41.58.82 ou contact@animation2c.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire